Liste des intervenants

L’étincelle qui met feu à la plaine 

 Liste provisoire des intervenants aux Journées d’études

Eric Baudelaire, Artiste

Atist Talk

Né à Salt-Lake-City, États-Unis, en 1973. Vit et travail à Paris. Plasticien en Photographe A fait ses études à l’Université Brown, à Providence aux États-Unis. En 2002 reçoit le Prix de la New York Foundation for the Arts, en 2005 le Prix HSBC pour la Photographie. http://baudelaire.net/

Société Réaliste, Artiste

Artist Talk

Coopérative parisienne de production artistique, créée en juin 2004 par Ferenc Gróf et Jean-Baptiste Naudy, duo dont le travail explore les récits de l’histoire, de l’économie, de l’architecture et de l’art à travers ses signes visuels.

 

Guillaume Dupetit

Titre : Afro-Futurisme et production musicale : les contre-récits de Parliament.

Actuellement doctorant à l’Université de Paris VIII – St Denis, au sein de l’équipe d’accueil Esthétique, musicologie et créations musicales (Ecole DoctoraleEsthétique, Sciences et Technologies des Arts), son travail de recherche s’intitule Effet Miroir et (re)présentation : l’Afro-futurisme sous sa forme musicale à travers l’exemple de Parliament / Funkadelic, sous la direction de Makis Solomos, Philippe Michel et Fréderic Saffar.

César Portilla, Artiste / Chercheur

Titre : L’artiste en tant que sujet politique. Le caractère politique du processus artistique

Actuellement est chercheur à l’École Doctorale d’Esthétique, Sciences et Technologies de l’art, à l’Université Paris VIII, sous la direction de Jean Philippe Antoine. Depuis 1999 est membre du groupe artistique panconola producciones. Professeur des Universités à Quito, Equateur. site: http://www.panconcola.org

Roberto Reveco, Chercheur

Titre : Le « spectateur aliéné » et le « cinéma comme art » Deux redéfinitions conceptuelles pour un nouveau cinéma chilien (1955-1973).

Son parcours académique commence dans les domaines de l’anthropologie et s’est réorienté, tout naturellement, vers les études cinématographiques et artistiques. Doctorant en Cinéma à l’Université de Paris VIII Dans sa thèse il essaie de comprendre un certain état et paradigme du cinéma et les agents et créations qui l’ont transformé jusque ce qu’il est devenu un cinéma « nouveau ». J’étudie ce changement, éminemment politique, sous plusieurs angles en faisant sa généalogie, pour, ainsi, essayer de montrer que la politique est création théorique, spirituelle, pratique, technique et, bien évidemment, artistique.

 

Louise Roux, Chercheuse

Titre : Une expérience de la démocratie dans le théâtre français contemporain ? – enjeux du collectif de création

Monitrice-doctorante en études théâtrales et travaille sur la notion de collectif, à l’Université Paris VIII, sous la direction de M. Dusigne. Elle a fait ses études à l’Ecole Normale Supérieure. Egalement comédienne, elle s’est formée au Studio-Théâtre d’Asnières et a fondé la compagnie le Vilain Petit Théâtre.

Antonio Contador, Chercheur

Titre : « Nous ne pouvons qu’attendre ! L’art politique face à ses limites »

Née en 1971, Vitry-sur-Seine/France. Vit et travaille à Paris. Après des études d’Économie et de Sociologie, il est doctorant depuis 2007 en Esthétique à l’Université de Paris I/La Sorbonne sur la notion d’attente. Il mène également une activité d’artiste visuel et de performer. Il a été professeur invité à l’Ecole d’Art et Design de Caldas da Rainha au Portugal entre 2003 et 2007.

 

Bahar Majdzadeh, Artiste / Chercheuse

Titre : La création artistique contemporaine face à l’imbrication du politique.

Née à Kerman (Iran) en 1982. Titulaire d’une Licence (bac+4) en Photographie à l’ Université Azàd de Téhéran et d’un Master d’Arts et Médias Numériques à l’Université Paris I la Sorbonne. Actuellement doctorante à l’École Doctorale d’Arts Plastiques, Esthétique et Sciences de l’art (CERAP) de l’Université Paris I. Ces travaux portent sur différentes formes d’art tels que le dessin, la sculpture, le son, la vidéo, la photo et l’installation. Ces domaines de recherche portent sur la position de la création artistique contemporaine face au pouvoir politique.

 

Gabriela Rivadeneira, Artiste / Chercheuse

Titre : L’art et les transformations contemporaines de son statut. Contextes d’inscription, enjeux et positionnement artistique.

Artiste chercheur à l’École Doctorale d’Arts Plastiques, Esthétique et Sciences de l’art, Université Paris I (Laboratoire CERAP). Depuis 1999 est membre du groupe artistique panconola producciones. sites: www.panconcola.org

 

Maria del Pilar Gavilanes, Chercheuse

Titre : Le cinéma de Pedro Costa, une pratique de la durée.

Doctorante à l’Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL), sous la direction d’Annick Louis. Mène actuellement une recherche axée sur le travail du cinéaste portugais Pedro Costa, sous la direction d’Annick Louis.

 

Aude Jehan, Chercheuse

Titre : Art et culture : entre acteurs et otages des politiques au sein de l’Union européenne

Affiliée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris ainsi qu’à l’Université de Genève. Chercheuse associée au Centre de Relations Transatlantiques, de Paul H. Nitze School of Advanced International Studies (SAIS), Centre d’excellence de l’Université Johns Hopkins. Elle vient d’y obtenir le titre de Fellow de l’Ambassade de France pour ses recherches. Ses domaines de compétences incluent le multiculturalisme et les politiques culturelles européennes, l’Islam, l’opinion publique et la citoyenneté européennes, le Smart Power, l’impact politique de la culture, l’art et la religion. Son parcours professionnel allie recherche, communication et coopération internationale, en France, en Suisse au Mexique, en Belgique et aux Etats-Unis. Est également Editrice associée de la revue scientifique trilingue EU-Topias.

 

Luis Velasco Pufleau, Musicien / Chercheur

Titre : Création musicale et légitimation politique : l’œuvre de Silvestre Revueltas dans le Mexique postrévolutionnaire

Post-Doctorant associé au CRAL (EHESS), a obtenu son Doctorat en Musique et musicologie à l’Université Paris-Sorbonne, en co-direction avec l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM), avec une thèse sur les rapports entre esthétique et politique dans l’œuvre du compositeur mexicain Silvestre Revueltas (1899-1940), notamment dans le contexte du Mexique postrévolutionnaire et de la Guerre civile espagnole. Réalise de études musicales aux Conservatoires de Bordeaux, Agen et Paris XVI (guitare, analyse, musique de chambre contemporaine et composition électroacoustique). Il est chargé de cours à l’Université de Bordeaux 3 et au Centre de Formation Supérieure des Enseignants de la Musique et de la Danse (CEFEDEM) d’Aquitaine. www.luisvelasco-pufleau.com

.

Mabel Tapia, Chercheuse

Titre : Del abandono de la representación a la intervención, la alteración y la producción de real. Formas de intervención « artística » en los 2000″ PRATIQUES ARTISTIQUES CONTEMPORAINES ENTRE LEGITIMATION, VALORISATION ET VISIBILITE

Doctorante en Sciences du Langage, spécialité Arts, EHESS, Paris (sous la direction d’Éric Michaud) en cotutelle avec l’Université de Buenos Aires (sous la direction d’Ana Longoni). Son travail de recherche porte sur les processus de légitimation, de visibilité et de valorisation dans l’art contemporain, en lien avec le phénomène de réification. Elle s’intéresse en particulier aux pratiques de filiation conceptuelle, aux archives et à la pratique politique dans la production artistique contemporaine. Elle est membre du réseau Conceptualismos del Sur, qui regroupe des chercheurs et des artistes engagés dans l’art conceptuel latino-américain.

 

Umut Ungan, Chercheur

Titre : « De l’art pauvre à l’action pauvre » : la politique, la critique et le destin de l’œuvre d’art selon Germano Celant.

Depuis 2009 est doctorant en Arts & Langages à l’EHESS, membre du CRAL, sa thèse porte sur le statut de l’œuvre dans l’art contemporain des années soixante : le cas de l’Arte Povera,  sous la direction de Jean-Marie SCHAEFFER. Ses recherches portent sur la question du statut de l’œuvre et le discours qui l’accompagne dans l’art contemporain, et plus précisément au sein de l’Arte Povera, mouvement artistique italien initié par le critique d’art Germano Celant à la fin des années soixante.

Xavier Vert, Chercheur

Titre : Art contemporain et politique du figurant.

Docteur en histoire de l’art, chercheur associé au CETHA (EHESS) et professeur titulaire à l’École Supérieure de Nantes Métropole. Ses travaux portent notamment sur la Renaissance et la période moderne. Il a organisé avec Giovanni Careri l’exposition « Louis Marin. Le pouvoir dans ses représentations »,  mai-juillet 2008, INHA, Galerie Colbert.

Marjorie Bertin, Chercheuse

Titre : La métamorphose du corps  comme symbole de l’inscription de la révolte dans l’espace, chez Jean Genet.

Après des études de lettres et de théâtre au sein de l’Université Paris III Sorbonne nouvelle, Marjorie Bertin y a poursuivi un master de communication et un master d’études théâtrales. Elle est maintenant chargée de cours et doctorante allocataire au sein de cette même Université, où elle effectue sa thèse, en co-direction avec Catherine Naugrette et Myriam Tanant. Dernièrement, elle a collaboré au premier Dictionnaire Jean Genet, sous la direction de Marie-Claude Hubert. Elle est également assistante à la mise en scène et dramaturge.

 

Mathieu Corp, Chercheur

Titre : Mettre à l’épreuve le médium pour politiser l’expérience esthétique, photographie et représentation en Amérique Latine.

Allocataire-Moniteur, Doctorant en Communication, Esthétique et Anthropologie, à l’Université Paris III, sous la direction de Marie-Dominique Popelard. Sa recherche porte sur la photographie latino-américaine. Né en 1986 à Millau dans le sud de la France. Fait ses études en lettres modernes et la communication à l’Université Paris III, Sorbonne Nouvelle. La photographie a été le sujet privilégié au cours des ses deux mémoires de Master au cours desquels a travaillé la notion de document et de documentaire.

 

 

 

Publicités